#EXHIBITION PIMPF

CURATING         DESIGN

– PIMPF, fait référence à la piste d’introduction de la tournée «101» du groupe Depeche Mode qui débuta le 22 octobre 1987 à Madrid (E), passa à la Halle des Fêtes du Palais de Beaulieu de Lausanne (CH) de cette même année et se termina le 18 juin 1988 devant 60’000 personnes au stade Rose Bowl de Pasadena (USA). Ce morceau instrumental aussi sombre que remarquable met en scène un climat oppressant à travers une mélodie entêtante.

L’exposition convoque des plasticiens d’univers différents. Entre l’installation de Marie Boucheteil composée de bottes surmontées de bas sans fin, la femme au fusil de Sandrine Pelletier, l’oscillogramme de Charles Frôté, les peintures électriques de Vincent Kohler et d’Andrea Knecht ou encore la fourche moulée en métal de Daniel Ruggiero, l’espace abstract rend hommage à ce phénomène musical hors du temps. Les oeuvres présentées oscillent entre le bien et le mal et revisitent les thèmes de prédilection du groupe new wave. PIMPF vous invite à suivre, dans les méandres de votre jeunesse perdue, une messe noire afin de vous repentir de tous vos péchés.

– PIMPF, refers to the introductory track of the «101» tour, which began on 22 October 1987 in Madrid (E), played at the Halle des Fêtes of the Palais de Beaulieu in Lausanne (CH) that same year and ended on 18 June 1988 at the Rose Bowl stadium in Pasadena (USA) in front of a crowd of 60,000 people. The haunting melody of this instrumental piece – both dark and remarkable – conveys an oppressive atmosphere.

The abstract exhibition PIMPF 1988-2018 brings together artists from different artistic worlds. With works such as Marie Boucheteil’s installations made up of boots surmounted by endless tights, Sandrine Pelletier’s woman with the rifle, Charles Frôté’s oscillogram, Vincent Kohler’s and Andrea Knecht’s electrical paintings, and Daniel Ruggiero’s moulded metal fork, the abstract art space seeks to pay tribute to this timeless musical phenomenon. The pieces on show oscillate between good and bad whilst revisiting the band’s themes of predilection. PIMPF is an invitation to repent your greatest sins by attending a black Mass à la Depeche Mode.

www.abstract.li

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *